Payday loansLoading...
Lundi, Septembre 16, 2019
English (United Kingdom)French (Fr)Deutsch (DE-CH-AT)Nederlands - nl-NLEspañol(Spanish Formal International)Italian - ItalyPolish (Poland)Português (pt-PT)Română (România)Finnish (Suomi)
Text Size
Connexion


Etudes concernant l'emploi des Forces

Documents

Trier par : Titre | Date | Clics [ Croissant ]

F.25.R - LE ROLE DES OBSERVATEURS AVANCES

LE ROLE DES OBSERVATEURS AVANCES DANS LES FUTURS THEATRES D'OPERATIONS

Le futur théâtre d'opérations s'accompagnera d'une perception de la situation plus développée qui aura certainement des répercussions sur le rôle des observateurs avancés.

Cette étude examine le spectre des opérations futures dans lesquelles l'observateur avancé pourra agir, et étudie l'éventail des moyens d'acquisition d'objectif qui seront à la disposition de l'observateur avancé à l'avenir. On envisage l'encadrement des observateurs avancés et l'évolution des structures de coordination du renseignement au niveau du système d'appui-feu.

L'étude présente dans sa conclusion le rôle futur des observateurs avancés et détermine les conséquences de ces changements sur la formation et l'entraînement de ces derniers.

K.23.R - FORMATION DES EQUIPAGES D'HELICOPTERES

- Inventaire des processus de formation de tous les pays FINABEL.

- Analyse des possibilités pour une formation en commun.

- Possibilité d'une formation de base commune et d'une formation spécialisée commune ou les deux.

A.18.R - MOUVEMENTS DE FOULE

DANS LE CADRE D'OPERATIONS DE SOUTIEN A LA PAIX, QUELS MODES D'ACTION UNE FORCE MULTINATIONALE FINABEL DOIT-ELLE METTRE EN ŒUVRE POUR FAIRE FACE A DES MOUVEMENTS DE FOULE SUSCEPTIBLE DE L'EMPECHER D'ACCOMPLIR SA MISSION

A.17.R - INTEGRATION D’UN OU PLUSIEURS BATAILLONS DANS UNE BRIGADE MULTINATIONALE

Depuis le début des années 1990, on constate la disparition d'une menace militaire visible, au moment où apparaît une importante différentiation de l'environnement de sécurité, ainsi qu'un nouvel effort visant à promouvoir les conditions pour une réduction des armements. On note l'émergence d'éléments d'instabilité non traditionnels, qui pourraient constituer une menace contre la sécurité de l'Europe. Ces facteurs sont à l'origine d'une révision de la stratégie militaire de l'OTAN et de l'UE, ainsi que du rôle, de la structure et de l'organisation des forces armées de leurs pays membres.

F.24.R - CONSEQUENCES DE L’EMPLOI DES MUNITIONS

CONSEQUENCES DE L'EMPLOI DES MUNITIONS DE PRECISION SUR LE CHAMP DE BATAILLE

L’étude sur les munitions de précision se propose d’analyser tout particulièrement :

- leurs caractéristiques techniques;

- les critères tactiques de mise en œuvre  qui s’y réfèrent;

- l’évolution des composantes du système d’artillerie;

- l’évolution de l’emploi du feu d’artillerie sur le champ de bataille;

- l’impact (éventuel) des munitions de précision sur la doctrine;

- la menace des munitions de précision tirées par l’ennemi sur nos propres troupes.

D.16.R - L'ARTILLERIE ANTIAERIENNE 2015

L'ARTILLERIE ANTIAERIENNE DES FORCES DE PROJECTION A L'HORIZON 2015

Cette étude a pour but d'apprécier la dimension et l'organisation de l'artillerie antiaérienne dans le cadre de l'emploi d'une force de projection.

Elle est justifiée avant tout par l'apparition de nouveaux risques liés a l'évolution du contexte géopolitique affectant les pays FINABEL. Les pays FINABEL ont besoin, en outre, de connaître leur capacité réelle de projection de leurs Forces Terrestres face à ce type de risques. Dans un contexte de menace de plus en plus variée et diffuse, une étude portant sur l'artillerie antiaérienne s'avère nécessaire afin que celle-ci soit capable de garantir la liberté d'action des Forces Terrestres.

A.16.R - INTERDICTION DES MINES ANTIPERSONNEL

L’INCIDENCE DE LA CONVENTION D’OTTAWA SUR L’INTERDICTION DES MINES ANTIPERSONNEL DANS LE COMBAT DES PETITES UNITES
Le but de l'étude est d'inventorier et d'analyser les répercussions, tant tactiques que doctrinales, de l'interdiction des mines antipersonnel (mines AP) pour l'emploi des petites unités des forces terrestres des Etats membres de FINABEL, puis de faire des propositions et suggestions dans ces deux domaines.

K.22.R - L’ENVIRONNEMENT AMI POUR LE COMBAT AEROMOBILE AU DELA DE LA PORTEE DES FORCES A TERRE

L'ENVIRONNEMENT AMI POUR LE COMBAT AEROMOBILE AU DELA DE LA PORTEE DES FORCES BASEES A TERRE

Le but de cette étude est de dénombrer les appuis, dans et hors de la 3ème dimension, nécessaires à l'exécution d'opérations aéromobiles au delà de la portée des forces basées à terre

D.15.R - LA MENACE AERIENNE A L'HORIZON 2015

Cette étude est basée sur l’hypothèse selon laquelle nos pays doivent faire face à des forces aériennes disposant de toute la gamme de moyens de guerre aérienne modernes et sophistiqués, ainsi qu'à des forces aériennes disposant de capacités limitées, mais qui comportent souvent quelques systèmes sophistiqués. Il s’agit, pour l’essentiel, d’aéronefs à voilure fixe, d’aéronefs à voilure tournante, d'aéronefs sans pilote, ainsi que d’autres engins aérodynamiques. Bien que revêtant une importance capitale, la lutte contre les missiles balistiques tactiques ne fait actuellement pas partie des missions effectuées par les forces terrestres de la plupart des pays FINABEL

K.21.R - LES EXIGENCES MILITAIRES CONCERNANT LESCAPACITES DES HELICOPTERES FUTURS

LES EXIGENCES MILITAIRES CONCERNANT LES CAPACITES DES HELICOPTERES FUTURS EN TANT QUE SYSTEME D'ARME

Le but de cette étude est de faire une récapitulation des capacités militaires que devront posséder les hélicoptères existants au-delà de 2010 pour pouvoir accomplir les missions qui seront attribuées aux hélicoptères dans le cadre des opérations terrestres et des opérations interarmées.

Page 3 sur 5