Payday loans
Lundi, Septembre 16, 2019
English (United Kingdom)French (Fr)Deutsch (DE-CH-AT)Nederlands - nl-NLEspañol(Spanish Formal International)Italian - ItalyPolish (Poland)Português (pt-PT)Română (România)Finnish (Suomi)
Text Size
Connexion


Etudes concernant la logistique

Documents

Trier par : Titre | Date | Clics [ Croissant ]

C.36.R - SOUTIEN LOGISTIQUE DU THEATRE D’OPERATIONS POUR UNE FORCE OPERATIONNELLE EXPEDITIONNAIRE

PRINCIPES D’ORGANISATION DU SOUTIEN LOGISTIQUE DU THEATRE D’OPERATIONS POUR UNE FORCE OPERATIONNELLE EXPEDITIONNAIRE ET MULTINATIONALE
L’étude définit les principes fondamentaux d’organisation du soutien logistique du théâtre d’opérations pour une force opérationnelle expéditionnaire et multinationale (MN). Elle englobe toutes les phases et fonctions logistiques et souligne l’autorité et la visibilité du C2 ; les capacités, quant à elles, sont confiées au commandement MN afin qu’il remplisse ses fonctions logistiques efficacement et exerce son autorité effectivement. La coordination du soutien d’une force MN pourrait être assurée grâce à la désignation d’un état-major logistique compétent placé sous l’autorité du commandement MN dans le but de conduire la planification et l’exécution détaillées des plans et politiques du niveau JOA. La coopération, la coordination et la synergie sont essentielles pour un soutien logistique efficace à la fois entre les pays et dans le cadre de coalitions ; des procédures adaptées doivent être mises en place afin de produire l’effet opérationnel.

C.38.R - DEVELOPPEMENT DU SOUTIEN LOGISTIQUE POUR UN GROUPEMENT TACTIQUE DE L’UE

Les concepts et la doctrine sont des processus par lesquels nous établissons nos besoins en capacités militaires pour obtenir les effets requis et déterminer comment nous mettront en œuvre ces capacités à cette fin.

Pour soutenir les opérations extérieures futures et le déploiement d'un GT UE, l'attention se porte de plus en plus sur le développement de la logistique en tant que capacité habilitante : une composante très efficace, flexible et en réseau qui soutient la capacité du commandant opérationnel à mener à bien ses missions. Il s'agira d'une capacité multinationale, intégrée, interopérable, testée, certifiée, vérifiée et développée de sorte à conforter le commandant militaire dans sa capacité à délivrer les effets requis au rythme opérationnel adéquat dans le cadre d'une empreinte logistique adaptée.

Le succès repose sur des systèmes équilibrés et adaptables ainsi que des éléments de forces combinés à des processus logistiques légers et convergents, des chaînes d'approvisionnement, la maintenance et les aspects médicaux.

Cette approche est fondamentale pour soutenir une stratégie moderne d'opérations extérieures et met l'accent sur des ensembles de forces flexibles et leur capacité de déploiement rapide, ainsi que sur l'exploitation de lignes de communications multimodales sur les distances nécessaires. Un système de soutien logistique léger, flexible et en réseau permet un déploiement rapide et une empreinte limitée tout en fournissant le soutien nécessaire au bon moment et au bon endroit afin de répondre aux exigences des opérations extérieures de réaction rapide.

C.37.R - SOUTIEN DU CONTRACTANT AUX FORCESMULTINATIONALES LORS D’OPERATIONS DE DEPLOIEMENT

Cette étude a pour but de favoriser l'emploi de contractants lors d'opérations de déploiement et d'aider les pays et les forces multinationales à répondre aux exigences opérationnelles croissantes, en particulier sur des théâtres d'opérations stabilisés, malgré les difficultés liées à la diminution des ressources et de la main-d'œuvre.

Il est devenu nécessaire d'établir un ensemble de principes généraux et de directives acceptés de tous, afin de fournir une base sur laquelle peuvent être développés les concepts de soutien aux opérations de coalition. Outre les principes et les directives, l'étude mentionne également les avantages et les inconvénients de l'emploi de contractants. Cette solution est totalement acceptée, intégrée aux opérations ou sous contrôle des pays Finabel. Elle permet d'améliorer les ressources actuelles afin d'obtenir de meilleurs résultats et in fine la réussite de la mission.

Le document met en exergue certains aspects tels que :

- Commandement et Contrôle – Le contractant peut être intégré à la chaîne logistique de la force. D'une part, cette intégration permet un contrôle plus efficace de l'activité des contractants, d'autre part, elle améliore l'accès au soutien du contractant.

- Intégration des contractants dans le processus de planification – elle peut s'avérer très importante pour les deux parties puisqu'elles seront amenées à trouver les meilleures solutions. Cette intégration permet, du point de vue de la force, une meilleure coordination des activités de soutien, la possibilité de partager des informations et la capacité d'évaluer la performance du contractant. En outre, cela laisse au contractant suffisamment de temps pour mettre en œuvre la planification, la préparation et l'entraînement.

- Protection des contractants – l'emploi des forces pour assurer une protection rapprochée des civils doit être analysé au cas par cas. La protection des civils doit généralement être garantie par la force grâce au concept de sécurité de la zone.

- Possession d'armes – les contractants ne peuvent en aucun cas être en possession d'armes, porter des uniformes militaires ou tout autre symbole militaire pouvant compromettre le statut de civil, mettant en péril l'exécution des contrats et la possibilité de relever de certains accords internationaux.

- Garantie de la qualité – l'efficacité du contractant dépend en grande partie du processus de sélection. Ce processus doit être extrêmement rigoureux et doit comporter une analyse approfondie des capacités de l'entreprise, de sa situation administrative et économique et des antécédents judiciaires. Cette procédure réduira les risques de non-exécution du contrat.

- Contrat polyvalent – l'emploi de contractants polyvalents présente de nombreux avantages, telle la possibilité d'être responsable de la plupart voire de tous les services sous-traités, ce qui permet un contrôle plus efficace du contractant.

- Gestion des risques – deux niveaux de risques sont envisagés. Les risques portant sur la sécurité, inhérents aux opérations militaires et les risques portant sur la fiabilité du contrat pouvant entraîner sa non-exécution. Dans le premier cas, les risques doivent être acceptés par les deux parties pour assurer la bonne conduite du contrat. Le second cas se rapporte à la capacité du contractant à assurer le service demandé. Il est cependant important que le chef possède suffisamment de capacités militaires pour reprendre à sa charge la mission de soutien logistique.

- Réversibilité – ce principe essentiel à la bonne conduite d'un contrat stipule, en cas de non-exécution des contrats, que le commandement d'une force doit maintenir une capacité militaire adéquate pour reprendre la mission de soutien logistique.

- Coopération multinationale et transparence – les pays ont la possibilité de partager certaines informations liées aux contractants ; ces informations les aideront à choisir les entreprises les plus performantes. Ce partage d'informations peut également donner accès à d'autres solutions de soutien logistique.

C.37.R - SOUTIEN DU CONTRACTANT AUX FORCES MULTINATIONALES LORS D’OPERATIONS DE DEPLOIEMENT.

Cette étude a pour but de favoriser l’emploi de contractants lors d’opérations de déploiement et d’aider les pays et les forces multinationales à répondre aux exigences opérationnelles croissantes, en particulier sur des théâtres d’opérations stabilisés, malgré les difficultés liées à la diminution des ressources et de la main-d’œuvre.

G.26.R - LOGISTIC FORCE PROTECTION ON A MULTINATIONAL OPERATION

HOW TO INCREASE PROTECTION OF LOGISTIC CAPABILITIES OF FINABEL NATIONS DEPLOYED INDIVIDUALLY OR COLLECTIVELY ON OPERATIONS.
The study covers all activities of logistic forces of Finabel member nations during operations in a land-environment on tactical level including activities of the medical service. The study describes the logistic forces engaged in future operations, their tasks and their capabilities. It defines the threat these forces are exposed to and analyses the force protection capabilities of logistic forces currently available. The study investigates the force protection requirements in future operations concerning personnel, equipment, stocks and operational procedures, analyses the gap between investigated requirements and capabilities currently available and closes with recommendations, how to close the gap.

C.35.R - COMMANDEMENT ET CONTROLE (C2) DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE MULTINATIONALE

COMMANDEMENT ET CONTROLE (C2) DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE MULTINATIONALE : ANALYSE DE L’AUTORITÉ DU COMMANDANT MULTINATIONAL PAR RAPPORT AUX FONCTIONS LOGISTIQUES ET RESPONSABILITÉS NATIONALES ET MULTINATIONALES.
Nous assistons à une augmentation des opérations MN qui, du point de vue logistique, permettent d’optimiser l’emploi de ressources nationales limitées et de développer au maximum les capacités logistiques dont disposent les forces dans leur ensemble. Les solutions ad hoc sont loin de satisfaire les exigences en termes d’efficacité. Il devient dès lors indispensable de développer des systèmes de coopération adaptés, en particulier axés sur le C2 logistique. Chaque pays est chargé du soutien logistique de ses forces mais il faut éviter le double emploi des fonctions logistiques permettant ainsi des économies d’échelle. Dans le cadre d’une opération MN, la coopération logistique dépend principalement de la présence d’un C2 logistique approprié et efficace.

C.34.R - PARTICIPATION DANS LE DEVELOPPEMENT D’UN CONCEPT DE RECEPTION, DE REGROUPEMENT

PARTICIPATION DANS LE DEVELOPPEMENT D’UN CONCEPT DE RECEPTION, DE REGROUPEMENT ET D’ACHEMINEMENT VERS L’AVANT (RSOM : RECEPTION, STAGING AND ONWARD MOVEMENT) DANS LES OPERATIONS DE RÉPONSE AUX CRISES (CRO : CRISIS RESPONSE OPERATIONS) MENEES PAR LES PAYS FINABEL

Les opérations expéditionnaires sont différentes des opérations de la guerre froide avec des forces sur le terrain. Le processus de transformation des forces de leur situation en temps de paix en unités prêtes pour le combat à leur destination finale est l’élément essentiel permettant la capacité de combat de la mission. Toutes les parties impliquées dans l’opération ont une responsabilité collective pour la planification, le contrôle et l’exécution du processus de RSOM. Le RSOM n’est pas exclusivement une question logistique, mais également multidisciplinaire, impliquant un grand nombre de capacités différentes. Le RSOM est un processus qui implique les systèmes de communications et d’information, la protection des forces, le Génie, le soutien sanitaire et logistique, les arrangements des pays hôtes, le transfert d’autorité, le recueil du renseignement, les PE, le statut des accords sur les forces, les accords techniques, la planification du mouvement et du déploiement, le financement, les aspects légaux, etc. Ceci représente bien plus que le rassemblement de troupes dans le théâtre d’opérations. Le RSOM devrait être adapté pour chaque type d’opération spécifique, en fonction du type et de la taille, reflétant le type d’opération, de mission, de terrain, de conditions climatiques, d’ennemi, de civils et même de considérations religieuses, ainsi que des troupes disponibles. Les progrès technologiques amélioreront la visibilité en transit, la conception des capacités de déploiement et les systèmes C4I. Ceci doit permettre aux pays FINABEL d’obtenir à l’avenir un déploiement expéditionnaire et un concept de RSOI, avec toutes les caractéristiques pour fournir des forces prêtes pour la mission.

C.33.R - DÉFINITION DES DOMAINES DU SOUTIEN LOGISTIQUE AUX OPÉRATIONS EXTÉRIEURES MULTINATIONALES

Définition des domaines du soutien logistique aux opérations extérieures multinationales dans lesquels une répartition des tâches ou une spécialisation poussée entre les pays FINABEL est possible et peut être fixée avant le début de l’opération.

L’étude analyse les capacités logistiques nationales et les domaines potentiels qui pourraient être améliorés dans les approches logistiques multinationales. Elle évalue à partir d’accords de l’OTAN et de l’UE les développements potentiels supplémentaires et les limites de la logistique multinationale. Les documents de logistique multinationale de l’UE et de L’OTAN sont considérés comme une base solide permettant aux pays FINABEL de pouvoir accomplir de nouveaux progrès. Les domaines d’améliorations réelles et potentielles, les aptitudes de certains pays à se spécialiser dans des domaines logistiques spécifiques, des propositions visant à encourager davantage les solutions multinationales et un projet de liste des capacités logistiques nationales existantes planifiées et planifiées offrent plus de possibilités aux pays FINABEL de résoudre plus efficacement et économiquement leurs problèmes logistiques.

C.32.R - LA LOGISTIQUE EN APPUI D’UNE OPERATION FINABEL DE SOUTIEN DE LA PAIX EN MILIEU URBAIN

L’action en milieu urbain a pour effet de compliquer l’exécution du soutien. Le fractionnement, le cloisonnement et la dispersion des unités conduisent à une plus grande décentralisation des moyens logistiques. Dans cette perpective, la modularité et la sécabilité des éléments et des moyens logistiques doit être recherché. Un juste équilibre entre l’allègement de l’avant et l’autonomie des unités doit être trouvé. Les besoins relatifs à l’organisation du terrain et à la projection exigent de consentir des efforts importants. Les unités logistiques doivent disposer de véhicules protégés et être équipés en moyen de communication. La dureté des conditions d’engagement et la probabilité de pertes importantes nécessitent un soutien sanitaire (médicalisation de l’avant) au contact. Les flux poussés seront préférés aux flux tirés. La complémentarité et l’interopérabilité des logistiques nationales est à rechercher, en particulier dans les domaines du soutien sanitaire, des transports, de la récupération des matériels, du soutien pétrolier mais aussi des procédures. La prise en compte de la population semble incontournable et impliquera notamment une coopération avec les ONG.

C.30.R - LA COMPLEMENTARITE ENTRE LA LOGISTIQUE CIVILE ET LA LOGISTIQUE MILITAIRE

LA COMPLEMENTARITE ENTRE LA LOGISTIQUE CIVILE ET LA LOGISTIQUE MILITAIRE SUR UN THEATRE D'OPERATIONS DANS UNE OPERATION DE SOUTIEN A LA PAIX
Tous les pays FINABEL estiment qu'il est opportun d'éviter une concurrence onéreuse lors de la conclusion de contrats et donc d'en confier la responsabilité à un organisme central. Si, lors de la préparation d'une opération de soutien à la paix, deux ou plusieurs pays s'entendent pour déléguer des compétences à un organe FINABEL ad-hoc, il devient possible d'obtenir des prestations sur une base contractuelle.
Page 1 sur 2